Le fait d'être pauvre est un cri qui traverse les cieux et rejoint Dieu...

Le message du pape François pour la Ile Journée mondiale des pauvres a été rendu public le 14 juin. Journée mondiale des pauvres qui aura lieu le 18 novembre 2018 sur le thème: « Un pauvre crie, le Seigneur entend » (Ps 33, 7). Pour le pape François ce psaume « exprime l'attitude du pauvre et sa relation à Dieu » en trois verbes. « Crier », tout d'abord, car le fait d'être pauvre « est un cri qui traverse les cieux et rejoint Dieu ». Cri qui exprime la souffrance et la solitude... mais aussi l'espérance. Afin de reconnaître cette voix des pauvres « nous avons besoin du silence de l'écoute », car plus nous parlons, « plus nous aurons du mal à les entendre », souligne-t-il. Entendre pour mieux « répondre », le deuxième verbe. Si ta réponse de Dieu au pauvre « est toujours une intervention de salut pour soigner les blessures de l'âme et du corps », écrit le pape, c'est aussi un appel « pour que quiconque croit en lui puisse faire de même dans les limites de l'humanité ». Troisième verbe enfin « libérer ». « La prison de la pauvreté est détruite par la puissance de l'intervention de Dieu, affirme le pape, de nombreux psaumes racontent et célèbrent l'histoire du salut qui trouve écho dans la vie personnelle du pauvre ». Le salut prend la forme d'une main tendue, « une main qui accueille, protège, et donne de percevoir l'amitié dont on a besoin ».