La prière de la semaine


Prière

Quelquefois, 

pour un instant je m'arrête

au milieu du tourbillon de la journée,

je ferme mes yeux et mes oreilles

et, un instant, je suis heureux :

je ne suis pas seul, tu es là, mon Dieu.

 

Amen.

Prier avec les disciples d'Emmaüs…

Mes yeux sont hagards, et mon souvenir est prisonnier comme enfermé dans une geôle,

avec toujours le même film des événements passés.

On a déçu mon espérance, on a trompé ma foi, 

on a sali mon amour, on l'a pendu, et souillé, et on a volé son cadavre.

Derrière moi, ma Jérusalem, vers laquelle je jette un regard abasourdi.

Devant moi, Emmaüs avec une auberge sur un chemin qui ne mène nulle part.

Dis-moi, compagnon de route que je ne connais pas,

dis-moi ce qui s'est réellement passé, et qui est celui en qui j'ai cru.

Détache, Maître mystérieux,

mon regard qui ne veut pas se détacher, et ouvre la porte à mon souvenir emprisonné.

Reste près de moi, ami étranger, car le soir tombera, et ce sera la fin de mon jour,

si toi, tu ne romps pas le pain pour moi, 

afin que je reconnaisse que c'est toi. Amen.

 

Georg Lengerke

Prière d'un malade…

Mon Dieu, j'ai du temps. Beaucoup de temps.

Quand j'étais en bonne santé, 

je pensais que ce serait bien d'avoir beaucoup de temps.

Aujourd'hui, j'ai donc beaucoup de temps, forcément.

Mais ces heures et ces jours 

sont une autre manière d'avoir du temps.

Du temps pour penser et du temps pour méditer,

pour poser des questions et exprimer des reproches.

Tant de choses me traversent L'esprit.

Mon Dieu, j'ai besoin de vous :

consolidez en moi ce courage, cette confiance et cette certitude 

qui me disent que vous êtes bon pour nous qui sommes vos enfants. 

Seigneur, soyez notre Dieu dans la joie et la souffrance. Amen.

 

Blaise Pascal

Le Père Guy Gilbert prie pour les politiques…

(Suite) « Sois prudent comme un serpent. Tu éviteras les pièges sordides de la vie politique. Sois doux comme une colombe. Personne ne résiste à la douceur et à la bonté. Sois chameau. Ta bosse, emplie de certitudes morales et d'énergie spirituelle, t'aidera à traverser tous les déserts …. Le singe n'arrête pas de se complaire dans l'image que le miroir lui renvoie. Ta gueule ou ton meilleur profil ne serviront jamais le bien public. Ta vérité et tes certitudes iront au-delà du miroir. Ne sois pas coucou. Pondre son œuf dans le nid des autres et vider ensuite la couvée pour prendre toute la place, c'est risquer sa vie politique sur l'intérêt, le vent du moment et le vide. L'impasse ou le ravin seront alors ton dernier nid. Fonce avec la horde des bisons. En tête, bien sûr. Tu donnes la direction. C'est ton boulot. Ta force et ton enthousiasme entraîneront le troupeau. Quand tu parles, dis ce que tu penses. Ne lis jamais. Le perroquet répète toujours la même chose. On est toujours conquis par le chant du rossignol. Lui aussi dit toujours la même chose. Mais il appelle au plus haut. On ne se lasse jamais de l'entendre. Le monde politique est un immense chêne. Alors, sois écureuil. Mais n'emmagasine pas les voix. Demain, elles te trahiront. Grimpe de branche en branche. Tu ne rencontres que des stars. Monte toujours plus haut. Tu contempleras le ciel. Il est rempli d'étoiles. On en manque tragiquement. Ainsi soit-il. » 

Les textes bibliques du dimanche