La prière de la semaine


Prière

Quelquefois, 

pour un instant je m'arrête

au milieu du tourbillon de la journée,

je ferme mes yeux et mes oreilles

et, un instant, je suis heureux :

je ne suis pas seul, tu es là, mon Dieu.

 

Amen.

 

 

Prier avec les disciples d'Emmaüs…

Mes yeux sont hagards, et mon souvenir est prisonnier comme enfermé dans une geôle,

avec toujours le même film des événements passés.

On a déçu mon espérance, on a trompé ma foi, 

on a sali mon amour, on l'a pendu, et souillé, et on a volé son cadavre.

Derrière moi, ma Jérusalem, vers laquelle je jette un regard abasourdi.

Devant moi, Emmaüs avec une auberge sur un chemin qui ne mène nulle part.

Dis-moi, compagnon de route que je ne connais pas,

dis-moi ce qui s'est réellement passé, et qui est celui en qui j'ai cru.

Détache, Maître mystérieux,

mon regard qui ne veut pas se détacher, et ouvre la porte à mon souvenir emprisonné.

Reste près de moi, ami étranger, car le soir tombera, et ce sera la fin de mon jour,

si toi, tu ne romps pas le pain pour moi, 

afin que je reconnaisse que c'est toi. Amen.

 

Georg Lengerke

 

 

 

Prière d'un malade…

Mon Dieu, j'ai du temps. Beaucoup de temps.

Quand j'étais en bonne santé, 

je pensais que ce serait bien d'avoir beaucoup de temps.

Aujourd'hui, j'ai donc beaucoup de temps, forcément.

Mais ces heures et ces jours 

sont une autre manière d'avoir du temps.

Du temps pour penser et du temps pour méditer,

pour poser des questions et exprimer des reproches.

Tant de choses me traversent L'esprit.

Mon Dieu, j'ai besoin de vous :

consolidez en moi ce courage, cette confiance et cette certitude 

qui me disent que vous êtes bon pour nous qui sommes vos enfants. 

Seigneur, soyez notre Dieu dans la joie et la souffrance. Amen.

 

Blaise Pascal

 

 

Le Père Guy Gilbert prie pour les politiques…

 

(Suite) « Sois prudent comme un serpent. Tu éviteras les pièges sordides de la vie politique. Sois doux comme une colombe. Personne ne résiste à la douceur et à la bonté. Sois chameau. Ta bosse, emplie de certitudes morales et d'énergie spirituelle, t'aidera à traverser tous les déserts …. Le singe n'arrête pas de se complaire dans l'image que le miroir lui renvoie. Ta gueule ou ton meilleur profil ne serviront jamais le bien public. Ta vérité et tes certitudes iront au-delà du miroir. Ne sois pas coucou. Pondre son œuf dans le nid des autres et vider ensuite la couvée pour prendre toute la place, c'est risquer sa vie politique sur l'intérêt, le vent du moment et le vide. L'impasse ou le ravin seront alors ton dernier nid. Fonce avec la horde des bisons. En tête, bien sûr. Tu donnes la direction. C'est ton boulot. Ta force et ton enthousiasme entraîneront le troupeau. Quand tu parles, dis ce que tu penses. Ne lis jamais. Le perroquet répète toujours la même chose. On est toujours conquis par le chant du rossignol. Lui aussi dit toujours la même chose. Mais il appelle au plus haut. On ne se lasse jamais de l'entendre. Le monde politique est un immense chêne. Alors, sois écureuil. Mais n'emmagasine pas les voix. Demain, elles te trahiront. Grimpe de branche en branche. Tu ne rencontres que des stars. Monte toujours plus haut. Tu contempleras le ciel. Il est rempli d'étoiles. On en manque tragiquement. Ainsi soit-il. » 

 

Philippe Warnier (pour les hommes et les femmes politiques)

« Seigneur, je Te rends grâce pour les hommes et les femmes politiques. Je Te rends grâce pour leur courage et leur persévérance, pour leurs veilles et leurs fatigues, pour leur attention aux faibles, pour leur exigence de justice. Pardonne-leur les moments de colère, de doute ou de cynisme, de mépris ou d'agressivité. Préserve-les des tentations du mensonge et de l'hypocrisie. Donne-leur, Seigneur, la vraie Paix qui est celle du serviteur ne recherchant pas son intérêt mais le bien de tous... Qu'ils soient des artisans de Paix passionnés par l'édification de la civilisation de l'Amour ! Amen. » Philippe Warnier (1935-1999)

 

 

Seigneur, Je Te remercie…

 

pour toutes les personnes engagées en politique. Libère-les des pressions qu’ils subissent chaque jour des médias, des lobbies, de l’argent et de l’opinion publique. Qu’aidés par ton Esprit Saint, ils réalisent Ta volonté dans leurs fonctions, leurs décisions et leurs engagements, sans douter d’eux-mêmes et des dons que Tu leur as donnés. Qu’ils gardent le souci de protéger toute Ta création en sachant toujours gérer les priorités avec justice et vérité dans le respect de la personne humaine et du bien commun. Que Ton Amour leur donne l’amour des autres ... Enfin, qu’ils soient conscients de Ta Présence à leurs côtés et qu’ils avancent toujours avec Toi courageusement et fidèlement. Amen.

 

 

Rien qu’aujourd’hui…

Ma vie n'est qu'un instant, une heure passagère 

ma vie n'est qu'un seul jour qui m'échappe 

et qui fuit tu le sais, ô mon Dieu ! 

Pour t'aimer sur la terre, je n'ai rien qu'aujourd'hui !

Oh ! Je t'aime, Jésus ! Vers toi mon âme aspire, 

pour un jour seulement reste mon doux appui. 

Viens régner dans mon coeur, 

donne-moi ton sourire rien que pour aujourd'hui.

Que m'importe, Seigneur, si l'avenir est sombre ? 

Te prier pour demain, oh non, je ne le puis ! 

Conserve mon coeur pur, couvre-moi de ton ombre 

rien que pour aujourd'hui

Je dois te voir bientôt sur la rive éternelle

ô Pilote divin dont la main me conduit !

Sur les flots orageux guide en paix ma nacelle

rien que pour aujourd'hui. Amen.

 

Sainte Thérèse de Lisieux

 

 

Seigneur, rends-nous dignes de servir…

… nos frères et soeurs du monde entier,

qui vivent dans la misère et meurent de faim.

Donne-leur aujourd'hui, par nos mains, leur pain quotidien,

par notre amour compatissant, la paix et la joie.

Seigneur, fais que je cherche plus à consoler, qu'à être consolé ;

à comprendre, qu'à être compris ;à aimer, qu'à être aimé ;

car qui s'oublie, se trouve ; qui pardonne, obtient le pardon ;

qui meurt, s'éveille à la Vie éternelle. Amen.

 

Viens briser mes chaînes

Mon Jésus,

je voudrais bien te servir, 

et je ne trouve pas le chemin. 

Je voudrais bien faire le bien, 

et je ne trouve pas le chemin. 

Je voudrais bien te trouver 

et je ne trouve pas le chemin. 

Je voudrais bien t'aimer, 

et je ne trouve pas le chemin.

Je ne te connais pas encore, mon Jésus,

parce que je ne te cherche pas.

Je te cherche et je ne trouve pas.

Viens en moi, mon Jésus.

Je ne t'aimerai jamais,

si tu ne m'aides pas, mon Jésus.

Viens briser mes chaînes,

si tu me veux à toi. 

Jésus, sois Jésus pour moi. Amen.

 

Saint Philippe Neri

 

 

Seigneur, Bonté souveraine,

je m'abandonne entre tes bras, dans les joies et les peines.

Conduis-moi où il te plaira,

je ne regarderai pas le chemin,

je ne regarderai que toi, ma Providence, ma force, mon rempart.

Je ne regarderai que toi qui me guides comme une vraie mère..

Je suivrai le chemin que tu me traces,

sans jamais regarder ni éplucher !es causes des événements,

sans me poser trop de « pourquoi »..

Les yeux fermés, je ferai ta volonté et non pas la mienne.

Je me tiendrai en repos, sans désirer autre chose

que ce que tu m'inspireras de souhaiter.

Je t'offre cette résolution, Seigneur ;

je te demande de la bénir

J‘y serai fidèle,

en me méfiant de ma faiblesse, et en m'appuyant sur ta bonté,

ta générosité, ta miséricorde.

Seigneur, j'ai confiance en toi.

Sainte Jeanne de Chantal

 

 

 

 

Aide-moi à prier ce matin…

Dieu, je t'invoque dès L'aube

Aide-moi à prier et rassembler mes pensées ;

Seul, je ne le peux pas.

En moi sont Les ténèbres, près de toi La Lumière.

Je suis seul, mais toi, tu ne m'abandonnes pas

Je suis découragé, mais toi tu me secoures ;

Je suis inquiet, mais auprès de toi est La paix;

En moi est L'amertume, mais près de toi la patience;

Je ne comprends point tes voies,

Mais tu connais Le juste chemin pour moi. Amen.

(Dietrich Bonhoeffer)

 

Connecté et empêtré…

 

Toi, le Créateur du monde réel,

je t'apporte tout ce que j'ai rencontré sur Internet :

toutes ces paroles — de vérité et de mensonge,

toutes ces personnes — proches ou lointaines,

tous ces événements — importants ou sans intérêt,

toutes ces images — de la grandeur et de la misère de l'être humain. 

Des connexions dans lesquelles je me suis empêtré, délivre-moi.

Des blessures que des images ont laissées dans mon cœur, guéris-moi. 

Si j'ai été trompé, remets-moi sur le droit chemin de la vérité.

Accorde-moi :  le pouvoir de distinguer le monde virtuel du monde réel,

l'intelligence de choisir ce qui en vaut vraiment la peine,

la force de résister à toutes les manipulations intellectuelles,

de faire un bon usage de tout ce que tu me donnes,

de mener courageusement avec toi ma vie quotidienne.

 

(Georg Lengerke)

 

Mon Dieu je t’adore…

Je t’adore, ô mon Dieu :

Toi la sagesse qui m’a imaginé,

Toi la volonté qui m’a voulu,

Toi la puissance qui m’a créé,

Toi la grâce qui qui m’a sublimé,

Toi la voix qui m’appelle,

Toi la parole qui me parle,

Toi la bonté qui me comble,

Toi la providence qui me dirige,

Toi la miséricorde qui me pardonne,

Toi l’amour qui m’enlace,

Toi l’esprit qui m’anime,

Toi la paix qui m’envahit,

Toi la sainteté qui me convertit,

Si bien que je ne trouve la paix

qu’en te contemplant :

 

O mon Dieu je t’adore. Amen.

 

 

 

 

Dans le silence du jour qui se lève…

Seigneur Jésus, dans le silence de ce jour qui se lève,

je viens à toi, dans l'humilité et la confiance.

Je voudrais que tu me donnes ta paix, ta sagesse, ta force

pour que je contemple, les yeux pleins d'amour, la grandeur de l'univers.

Fais-moi comprendre que la gloire de l'Église jaillit de ta croix, comme une source vive.

Permets que je reçoive mon prochain comme celui que par moi tu veux aimer.

Dispose-moi à le servir avec générosité,

et à l'aider à faire fructifier tous les dons que tu as mis en lui.

Que mes paroles rayonnent la douceur, et que mes gestes suscitent la paix.

Que seules les pensées généreuses habitent mon esprit.

Que mes oreilles se ferment à toute calomnie,

et que ma langue ne soit qu'au service de la bienveillance.

Mais avant tout, Seigneur, permets-moi d'être toujours joyeuse et charitable,

afin que tous ceux qui sont sur mon chemin devinent ta présence et ton amour en moi.

Revêts-moi de l'éclat de ta bonté et de ta beauté

pour que je témoigne de toi tout au long de cette journée. Amen.

 

( Marie de Jésus crucifié)

 

 

Viens Esprit-Saint !

Viens Esprit-Saint, viens en nos coeurs, et comble-les de tes grâces.

Enseigne-nous ce que nous devons faire,

montre-nous ce que nous devons penser,

montre-nous comment nous devons agir.

Toi qui aimes la vérité par-dessus tout,

ne permets pas que nous détruisions ce que tu as disposé.

Que l'ignorance ne nous induise pas en erreur,

que la légèreté ne nous séduise pas,

et que nous ne nous perdions pas 

en de fausses et vaines considérations.

Permets que nous te soyons fidèles

et que nous ne nous écartions pas de La vérité.

 

Prière des Pères du Concile, 1962

 

 

Dieu n'est rien sans les hommes…

C'est comme ça : pour les hommes au moins, 

Dieu n'est rien sans les hommes. 

Si vous voulez aimer Dieu, il faut aimer les hommes. 

Vous ne pouvez pas aimer Dieu sans aimer les hommes. 

Vous pouvez aussi haïr Dieu et haïr les hommes. 

Beaucoup ont choisi cette voie-là. 

Je ne leur fais pas grand crédit au commerce de l'âme. 

Je suis de ceux qui croient 

qu'il est très beau mais très difficile et assez désespéré 

d'aimer les hommes sans aimer Dieu. (...)

Dieu sans les hommes est un rêve vide, très proche de rien, 

un néant infini, une éternité d'absence. 

Il est une invitation à la solitude et à l'orgueil. 

Il mène à l'intolérance, 

à une espèce de folie et souvent à l'horreur.

Les hommes sans Dieu sont guettés 

par une autre forme d'orgueil 

et par l'absurde dans toute sa pureté. 

Ils sont, eux aussi, 

sur le chemin de l'horreur et de la folie.

Jean d'Ormesson

 

 

 

Ce qui importe aujourd'hui…

« Mon Dieu, je sors de mon sommeil,

et je commence une nouvelle journée en ta compagnie.

Je t'en prie : ouvre mon coeur,

pour que je sache ce qui est important aujourd'hui,

que j'accepte ce que tu me donnes aujourd'hui,

et qu'avec ton assistance, j'accomplisse joyeusement

la mission que tu me confies aujourd'hui. Amen. »

Georg Lengerke

 

 

C'est d'accomplir ta volonté d'amour…

Seigneur Jésus, je t'ai demandé une chose, que je ne cesserai jamais de te demander,

c'est d'accomplir ta volonté d'amour, tous les jours de mon humble et pauvre vie.

En tes mains, Dieu de bonté, je remets mon esprit,

mon coeur et mon intelligence, ma raison et ma volonté.

Et fais que je les utilise pour te servir,

t'aimer, te plaire, et te louer toujours.

 

Saint François de Sales

 

 

Donne-moi le courage du quotidien…

Avec les malades qui espèrent une main secourable

et qui attendent de toi un signe ou un geste.

Avec les familles dont la vie est complètement chambardée à cause de la maladie d'un des leurs.

Avec les femmes et les hommes qui, dans les hôpitaux, les centres d'hébergement,

sont là, jour après jour, pour adoucir un peu la vie d'un enfant, 

d'un conjoint, d'un parent malade.

Avec le personnel soignant et les nombreux bénévoles des milieux de santé, 

qui savent se montrer attentifs aux besoins des autres.

Je te prie aujourd'hui, Seigneur.

Rends-moi capable d'approcher sans peur les personnes qui souffrent.

Apprends-moi la compassion, la vraie, 

celle que tu as toujours eue pour ceux et celles qui sont dans le besoin.

Aide-moi à devenir de plus en plus humaine,

à «grandir» en quelque sorte «en humanité».

Donne-moi le courage du quotidien

et le souci constant d'adoucir la souffrance des autres.

Yolande  

 

Il passe, il passe, le temps …

Il passe, il passe, le temps qu'il me reste.

Aide-moi, Seigneur, à le vivre en demeurant près de toi.

Il passe et il m'est inconnu, le temps qu'il me reste. 

Aide-moi à le vivre dans la confiance.

Il passe et je le sais fragile, le temps qu'il me reste. 

Aide-moi, Seigneur, à le vivre en m'appuyant sur toi.

Il passe et passe vite, le temps qu'il me reste. 

Aide-moi à en faire une hymne à la joie.

Il passe et parfois il m'effraie, le temps qu'il me reste. 

Aide-moi, Seigneur, à le vivre dans l'espérance.

Il passe et il est un don de toi, le temps qu'il me reste. 

Aide-moi à le vivre pour ta plus grande gloire.

Il passe, il passe, le temps qu'il me reste.

 

Je t'en prie, Seigneur, qu'il me fasse passer en toi !!

 

 

 

Guide nos pas…

Envoie-nous, Seigneur Jésus, aux quatre coins du monde 

réchauffer les coeurs qui ont pris froid  au contact des drames et des misères 

qui brisent des vies, ici et ailleurs.

Reste avec nous, Seigneur Jésus, comme tu l'as promis.

Guide nos pas, éclaire notre route, 

reste fidèle, malgré nos doutes 

et inspire-nous des gestes d'amour.

Rassemble-nous, Seigneur Jésus,  autour de ta parole et de ton pain. 

Que sans cesse nous te rendions grâce 

pour la vie que tu nous donnes 

et pour l'espérance qui nous habite.

Enseigne-nous, Seigneur Jésus, ton Évangile, ta loi d'amour, 

Bonne Nouvelle pour aujourd'hui. 

Apprends-nous à grandir chaque jour en fils et filles de Dieu, unis à toi.

Jean Grou

 

Prière pour l'unité…

Puisse chaque Église reconnaître aujourd'hui le mal

qu'elle a fait à d'autres chrétiens

et en demander humblement pardon,

et puisse-t-elle entendre la même demande

que d'autres chrétiens lui adressent

et, à son tour, leur accorder son pardon.

Agissant ainsi, nous te demanderons

de pardonner toi-même nos propres offenses.

Donne-nous le courage de travailler 

à la réconciliation de nos Églises

pour qu'elles témoignent ensemble de ton nom.

Donne-nous d'être ainsi, pour le monde lui-même,

signes de compassion, de miséricorde et d'unité.

Donne-nous d'être, au milieu de ce monde,

des artisans de paix.

 

 

 

Guide en paix ma nacelle…

Ma vie n'est qu'un instant, une heure passagère 

ma vie n'est qu'un seul jour qui m'échappe 

et qui fuit tu le sais, ô mon Dieu ! 

Pour t'aimer sur la terre, je n'ai rien qu'aujourd'hui !

Oh ! Je t'aime, Jésus ! Vers toi mon âme aspire, 

pour un jour seulement reste mon doux appui. 

Viens régner dans mon coeur, 

donne-moi ton sourire rien que pour aujourd'hui.

Que m'importe, Seigneur, si l'avenir est sombre ? 

Te prier pour demain, oh non, je ne le puis ! 

Conserve mon coeur pur, 

couvre-moi de ton ombre rien que pour aujourd'hui.

Je dois te voir bientôt sur la rive éternelle

ô Pilote divin dont la main me conduit !

Sur les flots orageux guide en paix ma nacelle

rien que pour aujourd'hui. Amen.

 

Ste Thérèse de Lisieux

 

 

Ta sagesse est inépuisable

Mon Dieu,

ta sagesse est inépuisable,

tes décrets sont insondables,

tes voies sont incompréhensibles.

Qui, en effet, a jamais connu tes pensées ?

Qui en fut jamais le conseiller ?

Qui t'a jamais prévenu de ses dons

pour que tu le doives payer de retour ?

Tout est de toi,

tout, par toi, a son existence,

tout en toi a sa fin.

Tout ce que j'ai, je l'ai de toi,

tout ce que je suis, est voulu par toi.

À toi soient la gloire et la louange

éternellement. Amen.

 

de Paul aux Romains

 

 

 

Seigneur,

tu as donné le commandement d'aimer les ennemis,

mais cela nous est difficile, à nous autres pécheurs, si ta grâce n'est pas avec nous :

donne-nous, à tous, de connaître ton amour,

de connaître que tu nous aimes sans mesure,

pour que nous apprenions à aimer comme tu nous aimes.

Celui qui n'aime pas ses ennemis ne peut te connaître Seigneur

ni la douceur de l'Esprit saint :

apprends-nous par ce même Esprit 

à avoir compassion de nos ennemis comme de nos propres enfants,

et à prier pour eux avec des larmes.

 

Silouane de l’Athos

 

 

Prière dans la nuit…

Toute nuit revit dans le silence le secret qui fit le premier jour. 

Cette nuit nous chante la naissance où Dieu met au monde son amour.

La voici la nuit de Dieu d'où le jour va naître comme un feu.

Toute nuit pressent que la lumière jaillira de l'aube qu'elle attend. 

Cette nuit apprend que sa lumière donnera le jour à tout vivant.

Toute nuit contient son poids d'angoisse quand le noir nous couvre de son toit. 

Cette nuit retient l'instant qui passe pour avoir le temps d'être à la joie.

Toute nuit apporte à nos misères les bienfaits du calme reposant. 

Cette nuit, tout nous vient d'une mère qui nous fait le don de son enfant.

Toute nuit accepte l'impuissance pour que l'or scintille à son Levant. 

Cette nuit, Dieu cache sa puissance au trésor qu'il livre en cet enfant.

Toute nuit sait bien qu'on chante et danse

Quand s'en va la fête pour longtemps. 

Cette nuit la fête qui commence chantera jusqu'au-delà des temps.

 

En venant dans le monde, 

Jésus a inauguré le temps prédit par les prophètes :

Donne à ton Église une nouvelle jeunesse !

Tu as partagé la faiblesse humaine : 

Sois la force des faibles.

Tu es né humble et pauvre :

Souviens-toi de ceux qui sont humiliés.

Ta venue nous donne l'espérance de l'éternité :

Accorde aux mourants la certitude de vivre.

Tu es descendu du ciel pour nous y conduire :

 

Associe les défunts à ta gloire.

 

Seigneur Jésus,

Dans le silence de ce jour qui se lève, je viens à toi, dans l'humilité et la confiance.

Je voudrais que tu me donnes ta paix,  ta sagesse,

ta force pour que je contemple, les yeux pleins d'amour, la grandeur de l'univers.

Fais-moi comprendre que la gloire de l'Église jaillit de ta croix, comme une source vive.

Permets que je reçoive mon prochain comme celui que par moi tu veux aimer. 

Dispose-moi à Le servir avec générosité, 

et à l'aider à faire fructifier tous les dons que tu as mis en lui.

Que mes paroles rayonnent la douceur, et que mes gestes suscitent la paix.

Que seules les pensées généreuses habitent mon esprit.

Que mes oreilles se ferment à toute calomnie,

et que ma langue ne soit qu'au service de la bienveillance.

Mais avant tout, Seigneur, 

permets-moi d'être toujours joyeuse et charitable, 

afin que tous ceux qui sont sur mon chemin devinent ta présence et ton amour en moi.

Revêts-moi de L'éclat de ta bonté et de ta beauté

pour que je témoigne de toi tout au long de cette journée. Amen.

(Mariam d’Abelin)

 

Vienne Celui qui dira « Je t'aime » !

Vous tous qui entendez, ne fermez pas vos coeurs

Car il vient, Celui qui entre par la brèche de l'amour, par nulle autre porte.

Il vient et son visage s'éclaire de joie là où se noue le dialogue.

Son coeur se dilate là où se trouve le pardon.

Un sourire de bonheur plisse ses yeux

là où la dignité du plus petit est respectée !

Il vient, mais là où se partage la tendresse,

Il creuse un désir d'infini.

Vienne l'homme au désir sans fin,

Vienne la fin de tout désir !

Vienne Celui qui dira « je t'aime »

et l'Univers nouveau apparaîtra à l'horizon.

René Berthier

 

 

Dieu un visage humain : Jésus

Que je suis heureux, mon Dieu, de pouvoir te regarder dans les yeux.

Plein de ton amour infini tu me regardes.

Et je te regarde, moi aussi.

Longuement, très longuement, jusqu'à ce que nos regards se croisent

et, je le sais : tu es là, présent.

Regarde le fond de mon coeur !

Emporte tout ce qui est entre toi et moi.

Je voudrais te donner ma vie, dis-moi, toi, comment je le puis. Amen.

(Benoit XVI)

 

 

Apprends-nous à attendre…

« Dieu, tu as choisi de te faire attendre tout le temps d'un Avent.

Moi je n'aime pas attendre dans les files d'attente.

Je n'aime pas attendre mon tour.

Je n'aime pas attendre le train.

Je n'aime pas attendre pour juger.

Je n'aime pas attendre le moment.

Je n'aime pas attendre un autre jour.

Je n'aime pas attendre parce que je n'ai pas le temps 

et que je ne vis que dans l'instant.

Mais toi, Dieu, tu as choisi de te faire attendre le temps 

de tout un Avent, parce que tu as fait de l'attente 

l'espace de la conversion, le face à face

 avec ce qui est caché, l'usure qui ne s'use pas.

L'attente, seulement l'attente, l'attente de l'attente, 

l'intimité avec l'attente qui est en nous 

parce que seule l'attente et que seule l'attention 

est capable d'aimer. Tout est déjà donné dans l'attente, 

et pour toi, Dieu, attendre se conjugue Prier. »

 

 

Jean Debruyne (1925-2006),

 

 

10 conseils du pape François pour être heureux

 

1. Vivre et laisser vivre

2. Se donner aux autres

3. Se mouvoir avec bienveillance et humilité

4. Jouer avec les enfants 

5. Passer ses dimanches en famille

6. Aider les jeunes à trouver un emploi

7. Prendre soin de la création

8. Oublier rapidement le négatif

9. Respecter ceux qui pensent différemment

10. Rechercher activement la paix

 

Mon Dieu, tu empruntes... les chemins des hommes !

Dieu, Père miséricordieux, créateur du ciel et de la terre,

Tu as fait L'homme et la femme à ton image,

Tu es proche des hommes de tous les peuples et de tous les temps.

Nous te louons.

Avec Israël, le peuple que tu as choisi,

Tu as conclu une Alliance éternelle.

Lorsque les temps furent accomplis, Tu as envoyé ton Fils, Jésus,

Et tu as emprunté les chemins des hommes.

Nous te rendons grâce.

Par la force de l'Esprit-Saint, tu accompagnes ton Église,

Et tu la combles d'une grande diversité de dons.

Elle est l'Église des saints et des pécheurs,

Mais tu l'accompagnes de ta fidélité pour la faire entrer dans le troisième millénaire.

Nous avons confiance en toi.

Fais-nous voir dès à présent des signes de ton Règne :

De vérité et d'amour entre les hommes,

De justice et de paix entre les peuples.

Nous t'en supplions, par Jésus Christ notre frère et notre Seigneur. Amen.

 

St. Jean-Paul II   

 

Viens Esprit-Saint, viens en nos cœurs,

 

Et comble-les de tes grâces.

Enseigne-nous ce que nous devons faire,

Montre-nous ce que nous devons penser,

Montre-nous comment nous devons agir.

Toi qui aimes la vérité par-dessus tout,

Ne permets pas que nous détruisions ce que tu as disposé.

Que l'ignorance ne nous induise pas en erreur,

Que la légèreté ne nous séduise pas,

Et que nous ne nous perdions pas  en de fausses et vaines considérations.

Permets que nous te soyons fidèles

Et que nous ne nous écartions pas de la vérité.

Prière des Pères du Concile, 1962

 

Loué sois-tu à l'aube de ce jour

 

À la lueur du jour qui commence à poindre,  nous te Louons, Seigneur ;

car tu es Le Sauveur de toute la création.  

Accorde-nous, dans ta grande miséricorde, une journée toute remplie de ta paix.

Pardonne-nous nos offenses.

Soutiens notre espérance, ne te cache pas devant nous.

Prends-nous dans ton amour et ta tendresse ; ne t'éloigne pas de nous.

Toi seul connais notre faiblesse.

Ô Dieu, ne nous abandonne pas. Amen.

 

De l'Église syrienne oriental

 

 

Laisse-moi marcher… … sans voir sur tes chemins…

 

Laisse-moi, Seigneur,  marcher sans voir  sur les chemins qui sont les tiens

Je ne veux pas savoir  où tu me conduis, ne suis-je pas ton enfant ?

Tu es le Père de la sagesse,  et aussi mon Père.

Même si tu me conduis à travers la nuit, Tu me conduis vers toi.

Seigneur, laisse arriver ce que tu veux :

Je suis prête, même si jamais tu ne me rassasies en cette vie.  

Tu es le Seigneur du temps. Fais tout selon les plans de ta sagesse.  

Quand doucement tu appelles au sacrifice,  aide-moi, oui, à l'accomplir.

 

(Edith Stein) 

 

 

 

 

Prière à l’Esprit Saint…

O Esprit Saint, Amour du Père et du Fils,

Inspirez-moi toujours

Ce que je dois penser,

Ce que je dois dire,

Comment je dois le dire,

Ce que je dois taire,

Ce que je dois écrire,

Comment je dois agir,

Ce que je dois faire,

Pour procurer Votre Gloire,

Le bien des âmes,

Et ma propre sanctification.

 

Cardinal Verdier

 

 

Le chemin de Dieu passe par l'homme…

Au Juif isolé, vidé, évoluant en marge,

le Rabbi disait :

« Ton expérience n'est pas inutile,

elle est insérée dans un tout. (...)

Sache qu'on trouve l'éternité dans chaque instant,

que chaque table peut devenir autel

et chaque homme grand prêtre.

Sache que plus d'une voie mène à Dieu,

mais la plus sûre passe par l'allégresse et non par les larmes.

Sache que Dieu n'aime pas la douleur et la tristesse,

et moins encore celles que tu t'infliges volontairement.

Dieu n'est pas si compliqué,

il n'est pas jaloux ni de ton bonheur,

ni de la bonté que tu témoignes envers autrui,

au contraire : le chemin vers Dieu passe par l'homme.

L'enfant qui dort, la mère qui le caresse,

le vieillard qui écoute le bruit des arbres :

de chacun Dieu est proche,

en chacun Dieu est présent. »

 

Elie Wiesel

 

 

Accomplir ta volonté d'amour…

Seigneur Jésus, je t'ai demandé une chose,

que je ne cesserai jamais de te demander,

c'est d'accomplir ta volonté d'amour, tous les jours de mon humble et pauvre vie.

En tes mains, Dieu de bonté, je remets mon esprit,

mon coeur et mon intelligence, ma raison et ma volonté.

Et fais que je les utilise pour te servir, t'aimer, te plaire, et te louer toujours.

St-François de Sales

 

 

Prière de St-François d'Assise

Dieu très haut et glorieux,

viens éclairer tes ténèbres de mon cœur.

Donne-moi une foi droite, une espérance solide, et une parfaite charité.

Donne-moi le sens du divin et la connaissance de toi-même, Seigneur,

afin que je puisse accomplir ta sainte volonté qui ne saurait m'égarer. Amen.

(Devant le crucifix de San Damiano) 

 

 

Ils sont nombreux les bienheureux…

Ceux qui n'ont jamais fait parler d'eux  et qui n'ont pas laissé d'image, 

tous ceux qui ont depuis des âges, 

aimé sans cesse et de leur mieux 

autant leurs frères que leur Dieu !

Ceux dont on ne dit pas un mot, 

ces bienheureux de l'humble classe 

ceux qui n'ont pas fait de miracle, 

ceux qui n'ont pas eu d'extase 

et qui n'ont laissé d'autre trace qu'un coin de terre ou un berceau.

Ils sont nombreux, ces gens de rien, 

ces bienheureux du quotidien qui n'entreront pas dans l'histoire, 

ceux qui ont travaillé sans gloire 

et qui se sont usé les mains à pétrir à gagner le pain...

Ils ont leurs noms sur tant de pierres et quelquefois dans nos prières, 

mais ils sont dans le coeur de Dieu !

 

Robert Lebel

 

 

Pour l'être cher que je viens de perdre

 

Mon Dieu, Seigneur des vivants et des morts,  je te confie...

que j'aimais tant et qui m'était si proche, qui me manque beaucoup :

je suis triste, parce qu'il est mort.

Je te rends grâce pour l'amour qui nous unissait,

pour ce qu'il a été pour moi,

pour ce que nous avons vécu et partagé ensemble,

pour les joies qui nous ont rapprochés.

 

Je te rends grâce pour tout ce qu'il avait d'unique,

pour sa façon de voir le monde (et moi !),

pour ce que personne d'autre ne voyait comme lui.

Je t'en supplie pour Lui :

pardonne-lui les offenses qu'il a pu faire,

guéris ses blessures et console sa tristesse,

que rien de sa vie ne reste vain.

Procure-lui la joie de te voir et de t'aimer,

dans la vie nouvelle que La mort ne peut pas tuer.

Quant à moi, aide-moi à le laisser partir vers toi.

Tu me dis que ton amour est plus fort que la mort,

donne-moi ta consolation dans la foi  en la résurrection de ton Fils et des morts,

jusqu'à ce que nous nous revoyions un jour, dans ta Lumière. Amen.  

 

Georg Lengerke

 

 

 

 

Que ce jour me soit donné de ta main…

Seigneur, que ce jour, et quoi qu'il arrive, me soit donné de ta main :

Tu es le Chemin, la Vérité et la Vie.

Tu es le Chemin : je veux le suivre.

Tu es la Vérité : je veux la voir.

Tu es la Vie : que je sois pris

dans un tourbillon de douleur et de froideur,

de bonheur et d'ardeur,

tout ce qui m'arrive est bon.

Fais que tout augmente en moi la dévotion !

Je commence déjà, en ton nom. Amen.

 

(Vieux cantique de pèlerin)

 

 

Dieu Créateur de toutes choses,

roi des cieux qui revêt le jour de lumière éclatante,

la nuit des grâces du sommeil,

pour que le repos nous détende,

et rende nos membres au travail,

soulage nos coeurs fatigués, dénoue nos chagrins anxieux.

Le fond de nos coeurs te célèbre,

le chant de notre hymne te rend grâce pour ce jour déjà terminé.

Et ceux qui dorment rêvent en toi.

Nous prions le Christ et le Père et l'Esprit du Christ et du Père,

unique puissance en tous points.

Soutiens celui qui te prie, Trinité.

 

St Ambroise de Milan

 

 

 

 

 

Miséricordieux comme le Père....

 

Le logo et la devise, les deux ensemble, offrent une heureuse synthèse de l’Année jubilaire. 

 

Dans la devise Miséricordieux comme le Père (Luc, 6,36), il nous est proposé de vivre la miséricorde à l’exemple du Père .

 

                Le logo-  œuvre du Jésuite, le Père Marko I. Rupnik – montre le Fils qui charge sur ses épaules l’homme égaré, rejoignant ainsi une image très chère à l’Eglise ancienne, car elle exprime l’amour du Christ qui nous sauve dans son Incarnation. Ce dessin est réalisé de façon à faire émerger que le Bon Pasteur touche en profondeur la chair de l’homme et qu’il  le fait avec un tel amour qu’il lui change la vie.

 

       Il y a, en outre, un détail qui ne peut pas nous échapper : le Bon Pasteur charge sur lui, avec une miséricorde infinie, l’humanité entière mais ses yeux se confondent avec ceux de l’homme. Christ voit par les yeux d’Adam, et celui-ci par les yeux du Christ.

 

Cette scène se situe à l’intérieur de l’amande, elle aussi un symbole cher à l’iconographie ancienne et médiévale, rappelant la présence de deux natures, la divine et l’humaine, dans le Christ. Les trois ovales concentriques, en couleur progressivement plus claire, vers l’extérieur, évoquent le mouvement du Christ portant l’homme en dehors de la nuit du péché et de la mort. 

 

PRIÈRE DU PAPE FRANÇOIS POUR LE JUBILÉ EXTRAORDINAIRE DE LA MISÉRICORDE

 

Seigneur Jésus-Christ, toi qui nous a appris à être miséricordieux comme le Père céleste,

et nous as dit que te voir, c’est Le voir,

montre-nous ton visage, et nous serons sauvés.

 

Ton regard rempli d’amour a libéré Zachée et Matthieu de l’esclavage de l’argent,

la femme adultère et Madeleine de la quête du bonheur à travers les seules créatures ;

tu as fais pleurer Pierre après son reniement, et promis le paradis au larron repenti.

Fais que chacun de nous écoute cette parole dite à la Samaritaine

comme s’adressant à nous : Si tu savais le don de Dieu !

 

Tu es le visage visible du Père invisible,

du Dieu qui manifesta sa toute-puissance par le pardon et la miséricorde :

fais que l’Eglise soit, dans le monde, ton visage visible,

toi son Seigneur ressuscité dans la gloire.

Tu as voulu que tes serviteurs soient eux aussi habillés de faiblesse

pour ressentir une vraie compassion à l’égard de ceux qui sont dans l’ignorance et l’erreur :

fais que quiconque s’adresse à l’un d’eux se sente attendu, aimé, et pardonné par Dieu.

 

Envoie ton Esprit et consacre-nous tous de son onction

pour que le Jubilé de la Miséricorde soit une année de grâce du Seigneur,

et qu’avec un enthousiasme renouvelé,

ton Eglise annonce aux pauvres la bonne nouvelle

aux prisonniers et aux opprimés la liberté,

et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue.

Nous te le demandons par Marie, Mère de la Miséricorde,

à toi qui vis et règnes avec le Père et le Saint Esprit, pour les siècles des siècles.

Amen.

 

Les textes bibliques du dimanche


Dimanche 11 juin

Lecture du livre de l’Exode (34, 4b-6.8-9) 

En ces jours-là, Moïse se leva de bon matin, et il gravit la montagne du Sinaï comme le Seigneur le lui avait ordonné. Il emportait les deux tables de pierre. Le Seigneur descendit dans la nuée et vint se placer là, auprès de Moïse. Il proclama son nom qui est : Le Seigneur. Il passa devant Moïse et proclama : « Le Seigneur, Le Seigneur, Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d’amour et de vérité. » Aussitôt Moïse s’inclina jusqu’à terre et se prosterna. Il dit : « S’il est vrai, mon Seigneur, que j’ai trouvé grâce à tes yeux, daigne marcher au milieu de nous. Oui, c’est un peuple à la nuque raide ; mais tu pardonneras nos fautes et nos péchés, et tu feras de nous ton héritage.» 

 

Lecture de la première lettre de saint Pierre apôtre (3, 15-18) 

Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens (13, 11-13) 

Frères, soyez dans la joie, cherchez la perfection, encouragez-vous, soyez d’accord entre vous, vivez en paix, et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous. Saluez-vous les uns les autres par un baiser de paix. Tous les fidèles vous saluent. Que la grâce du Seigneur Jésus Christ, l’amour de Dieu et la communion du Saint-Esprit soient avec vous tous. 

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (3, 16-18) 

Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. Celui qui croit en lui échappe au Jugement ; celui qui ne croit pas est déjà jugé, du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.